Thierry Watelet
Orateur au service de vos événements

COVID 19– Leçon n°4 – « Les vérités scientifiques sauvent, les fake news polluent »

Actualités

Au siècle dernier, il a fallu deux ans pour isoler le virus du Sida.  Le VIH a été identifié en janvier 1983 par les équipes du professeur Montagnier.  Le premier cas avait été observé en Californie deux années plus tôt.

Pourquoi un tel délai ?  Parce que les méthodes d’investigations biologiques reposaient sur des techniques lentes et lourdes.  Les immunologues, médecins, chercheurs, biologistes disposent aujourd’hui de procédés d’identifications moléculaires rapides.  En cinquante ans, la génomique a fait des bonds de géant.

Honorons sans cesse nos scientifiques, par l’émerveillement, la reconnaissance et les salaires.  Nous faut-il vraiment une crise mondiale pour les consulter, les croire et les applaudir ?   Enfin, des vérités scientifiques sont saluées !  Elles détruisent ces pauvres fakes news et autres minables inventions de complot.  Dresser le portrait-robot d’un nouveau virus prendra bientôt dix secondes, le même temps qu’un polaroïd.

Il nous faut aussi remercier les Chinois.  Le côté « bizarre » des pneumonies soudaines à Wuhan a déclenché leur curiosité, encouragé leurs rapides investigations, et permis en quelques jours l’identification du coronavirus.  Ils ont dressé sa carte d’identité et son origine. 

La communauté médicale mondiale a ensuite précisé les caractéristiques de la bestiole, évalué sa dangerosité, préconisé le traitement dans les cas graves et dessiné des stratégies de lutte nationale. 

Tout cela avec une vitesse un peu supérieure à la propagation du virus.

Merci. 

 

Leur consigne ? 

Veillez sur vous.

Vous veillerez sur nous.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.